Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2014 5 02 /05 /mai /2014 17:45

DINO ALESSIO : BATTRE COPPI, C' ÉTAIT INIMAGINABLE !

 

Alessio.jpg

      Dino Alessio

 

 

Dino (Bruno) Alessio habite à Lempdes (63). Indépendant à la libération, il a côtoyé les : Coppi, Bartali, Bobet, Anquetil lors des ses confrontations avec les professionnels. Durant les années 50, ce sprinter trapu, a écumé les courses auvergnates s'imposant sur tous les terrains. Aujourd'hui à 90 ans passés, il n'est toujours pas descendu du vélo. Il a confié son destin, hors du commun, au micro de Véloracingnews pour notre plus grand plaisir.

 

 

Véloracingnews : Dino, parlez-nous de votre jeunesse.

 

Je suis né à Camposampiero (Province de Padoue, Italie) le 28 septembre 1923. Mes premières courses je les ai disputées à 14 ans sans licence, des courses de village, comme il en existait beaucoup. Mes parents étaient agriculteurs et je travaillais aux champs parfois jusqu'à 20h par jour car mon frère était handicapé et il fallait faire tourner la ferme. Je me rendais au marché en vélo avec une énorme remorque que je tirais à la force des mollets. En 1941, j'ai accroché ma première victoire ; c'est à Padoue que je l'ai remportée aussi j'ai intégré le club de la ville.

 

Véloracingnews : Comment se sont passées les années durant la guerre ?

 

J'ai été mobilisé jusqu'à la capitulation de Mussolini en 43 puis je me suis évadé pour rentrer chez moi sur un vélo d'emprunt. J'ai repris la compétition à la libération et on m'a remarqué pour disputer le Tour de Vénétie en 45 avec les pros. En Italie j'ai gagné une vingtaine de victoires. J'ai participé à Milan-San Remo et au Tour de Lombardie. J'étais gregario de Selvino Selvatico (pro de 47 à 55), un sprinter qui a disputé le Giro. Comme compagnon d'entraînement j'avais Antonio Bevilacqua (Vainqueur de Paris-Roubaix 1951), qui vivait dans mon voisinage.

 

Véloracingnews : Quand êtes-vous venus en France ?

 

En 1947, je suis arrivé à Nice, guidé par des contrebandiers. J'avais rencontré mon épouse dans mon village, et elle vivait en France. Je travaillais comme maçon et de meilleures conditions de travail me permettaient de m'entraîner. J'étais licencié à La Roue d'Or de Nice. J'ai couru sur la « Côte » avec : Pierre Molinéris, Amédée Rolland, Nello Lauredi, Lucien Lazarides. Cette même année, j'ai remporté 8 victoires. Ma belle-mère m'avait préparé un bidon et lors d'une course, alors que j'étais en tête, j'ai avalé un mélange d’œufs et de vin blanc qui avaient fait l'omelette. Je suis resté planté sur la route et la victoire m'a échappé. On me disait : «  tu ne mènes pas beaucoup » et je répondais que je ne connaissais pas bien les routes du coin. Mais dans la dernière ligne droite, il m'arrivait de régler un peloton de cinquante coureurs au sprint.


 

Alessio-cagnes-1947.jpg

Dino Alessio (à droite) lors d'une arrivée à Cagnes-sur-Mer en 1947


 

Véloracingnews : Et vous êtes arrivés en Auvergne ?

 

Je suis arrivé à Beaumont fin 48 pour retrouver la famille de ma femme. Je me suis licencié au COC (Cycle Olympique Chamalièrois) qui comptait en ses rangs : Jean Blanc, Jo Néri, des coureurs qui avaient disputé le Tour de France. Mais en Auvergne le niveau était moins élevé que sur la Côte d'Azur. Comme Raphaël Géminiani avait des origines italiennes, je suis allé le voir pour me mettre à son service. Mais le courant n'est pas passé et il ne m'a pas engagé. Donc j'ai disputé ma 1ère course dans la région à Aubière, et j'ai gagné devant lui. Les bons coureurs régionaux, avec ceux que je viens de citer, se nommaient : Roger Walkowiak, Antoine Gomez, Max et Yves Cohen, Antoine Martinez, Louis Kosec... J'ai gagné des Critériums devant les pros à Commentry, Auzances...


 

photo_d_alessio_course_issoire_63_semaine_12_2009_sport_ale.jpg

 Dino Alessio, à Issoire, en seconde position derrière Gastone Nencini, vainqueur du Tour 60

 

 

 

Véloracingnews : Quelles étaient les conditions d'entraînement durant ces années-là ?

 

Je travaillais comme maçon ; mon unique entraînement était le jeudi et parfois je le sautais pour courir le dimanche. On roulait moins que maintenant. L'hiver on restait trois mois sans toucher le vélo. Je reprenais l'entraînement après les fêtes. Puis je suis entré chez Michelin, en 53 où je suis resté cinq ans. C'est par l'intermédiaire de mon nouveau club l'Amicale Cycliste Clermontoise et son dirigeant, M. Moine, que j'ai été embauché. C'était moins dur que la maçonnerie et j'avais un peu plus de temps pour rouler. A l'A.C.C. j'ai retrouvé Roger Buchonnet, Louis Paquet... Je remportais 15 à 20 victoires par saison. Comme j'étais sprinter, je disputais les primes et j'arrivais à gagner deux fois mon salaire tous les mois.


 

Alessio-b.jpg

      Dino Alessio (casquette blanche)

 


Véloracingnews : Quelles sont les belles épreuves que vous avez disputées ?

 

J'ai couru le Pneumatique à Montluçon avec Jean Robic, Louison Bobet, le Circuit des Villes d'Eau, Paris-Clermont (400 km, 11e en 50), Paris-St Étienne, le GP « Meubles Ducreuzet » le « Rasoir Philips » et nombre de critériums avec les pros. J'ai remporté les Monts du Livradois en 1954 alors que je n'étais pas un grimpeur. Indépendant, j'ai été embauché chez Thomann-Riva-Sport dont le leader était Jean Robic. J'étais payé en matériel et 3 vélos chaque saison. J'avais une prime au km pour chaque course gagnée. Le Directeur sportif m'a proposé une sélection pour le Tour dans une équipe régionale mais j'ai refusé. Faire le porteur d'eau me rapportait moins que de gagner des épreuves locales. Il fallait faire bouillir la marmite. Ensuite j'ai couru pour un petit marchand de cycle : Bourdier à Clermont-Fd. En 1961, j'ai acquis la nationalité française et j'ai créé ma propre entreprise de maçonnerie.

 

Véloracingnews : Avez-vous connu des chutes graves ?

 

Une année à St Yorre (1950), nous étions échappés avec un dénommé Aubry et à la sortie d'un virage, nous nous sommes retrouvés nez-à-nez avec une voiture. Je suis passé à gauche et je suis tombé. Je me suis réveillé à l'hôpital. Lui a eu moins de chance, en voulant passer à droite il a percuté la voiture ; il est décédé sous la violence du choc.

 

Véloracingnews : Comment s'est passé votre fin de carrière.

 

Lorsque je travaillais chez Michelin du matin, je quittais l'usine pour aller courir l'après-midi. J'ai bâti des villas à Lempdes après ma journée de travail à la lueur d'un phare de voiture. A mon compte avec l'entreprise de maçonnerie, je ne m'entraînais plus et je ne marchais plus. Je conseillais un jeune, Bruno Grespan que j'avais pris sous ma coupe et qui a gagné bons nombres de courses. En 1962, j'ai arrêté ma carrière. Mais le vélo me manquait tellement ! En 66, j'ai repris une licence « vétérans » pour me faire plaisir. J'ai fait l'étape du Tour en 2004 (240 Kms). Tout confondu dans ma vie, j'ai remporté dans les 300 victoires.

 


 

Alessio-cbis.jpg

Dino Alessio (marqué d'une croix) et l'équipe Baze

 

 

Véloracingnews : Votre épouse vous a soutenu durant toutes ces années ?

 

L'entente était parfaite. Et ma femme était une très bonne gestionnaire. Un jour que je rentrais d'Aurillac, nous avions traîné en route ; on s'était arrêté pour manger. J'ai trouvé la porte close. Elle est venue m'ouvrir et je lui ai tendu le bouquet de la victoire ; furieuse elle a jeté les fleurs mais n'a pas oublié de récupérer l'enveloppe des primes.

 

Véloracingnews : Dino, vous faites toujours du vélo ?

 

L'an dernier, j'ai parcouru 17 000 Kms. Je suis licencié au Club Cyclo FJEP de Lempdes dirigé par Jacques Fouchard. J'ai encore le cœur qui bat à 38/40 pulsations/mn ce qui fait paniquer les médecins.

 

Jacques Fouchard (présent durant l'interview) :

 

Dino est un phénomène ! Avant une sortie de club, il part faire seul 30 Kms pour s'échauffer. Si il voit un cycliste 200m devant, il faut aller le chercher. Un jour on s'est fait doublé par une femme avec un vélo équipé de grosses sacoches. Dino était furieux mais il n'avait pas vu que c'était un vélo électrique.

 

Véloracingnews : Quels sont les coureurs qui vous ont impressionné ?

 

En Italie sans discussion, je dirais Fausto Coppi. Battre Coppi, pour moi, c'était quelque chose d'inimaginable. Il gagnait Milan-San Remo en solitaire avec un quart d'heure d'avance sur tout un peloton.

En France le coureur qui m'a impressionné c'était Raymond Poulidor. Je suis allé disputer une course à Guéret et à table j'étais avec Roger Buchonnet qui avait disputé le Tour. Il m'a dit : « tu vois le jeune là-bas, il rentre de l'armée et il a déjà remporté plusieurs courses, c'est un gars à surveiller ». Dans le final, on roulait en file indienne sur le côté gauche de la route, Poulidor est parti seul à droite sous les platanes comme un bolide. Personne n'a pu aller le chercher...

 

Véloracingnews : Dino, racontez-nous une histoire qui vous a amusé.

 

Riva-Sport m'avait envoyé courir à Nantes et durant la course, un gars avec un maillot blanc s'échappe. Personne ne réagissait et les kilomètres passaient. Je décide d'aller le chercher. Je démarre avec dans ma roue un de ses équipiers. Bien sûr le gars ne voulait pas passer. Mais lorsqu'on revient sur la tête, il prend enfin un relais et je m'aperçois qu'il n'a pas de chaussures mais pédale avec des sandales. On arrive à trois pour la gagne et je marquais surtout son équipier. Je me laisse endormir. Soudain le type en sandales démarre, je réagis trop tard et il me bat d'une demie roue. Dommage, j'ai oublié son nom...

 

 

Dino Alessio a été une figure du cyclisme auvergnat redouté pour sa pointe de vitesse. Il coule des jours heureux à Lempdes avec son épouse et n'oublie pas sa sortie quotidienne. En partant, il me montre son vélo tout carbone mais regrette les vélos Bianchi en acier qui étaient de véritables merveilles de précision et qui équipaient son idôle Fausto Coppi...

 

 

Article par Patrick Dorckel

Photos : archives Dino Alessio

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick Dorckel - dans vie des clubs
commenter cet article

commentaires

Direct VéloRacingNews

Direct VéloRacingNews.com

 

Prochains directs  (Cliquez sur les liens ci-dessous)  : 

 

Lundi 15 septembre à partir de 17H50

 

Direct du Grand Prix de la ville d'ISSOIRE

 

9b513e4e5b9a36793df067d6143caf6a

 

Radiocyclisme

 

logo ludo véloracingnews direct copie

 

http://www.radionomy.com/fr/radio/radiocyclisme

 

Nos partenaires

Cliquez sur les images

 

 

 Bandeau 3

97f619d06d9228b35b3899d4bd9f34ef 

Archives

Photothèque - VéloRacingNews

Articles Même Catégorie

  • VéloRacingNews.com devient www.veloracingnews.fr
    VéloRacingNews.com devient www.veloracingnews.fr Mesdames et Monsieurs, A partir de ce jour et 3ans1/2 de création, VéloRacingNews.com devient www.veloracingnews.fr . Vous pourrez retrouver tous les articles et photos dans un nouveau design. Nous tenons...
  • VéloRacingNews.com devient www.veloracingnews.fr
    VéloRacingNews.com devient www.veloracingnews.fr Mesdames et Monsieurs, A partir de ce jour et 3ans1/2 de création, VéloRacingNews.com devient www.veloracingnews.fr . Vous pourrez retrouver tous les articles et photos dans un nouveau design. Nous tenons...
  • VéloRacingNews.com devient www.veloracingnews.fr
    VéloRacingNews.com devient www.veloracingnews.fr Mesdames et Monsieurs, A partir de ce jour et 3ans1/2 de création, VéloRacingNews.com devient www.veloracingnews.fr . Vous pourrez retrouver tous les articles et photos dans un nouveau design. Nous tenons...
  • VéloRacingNews.com devient www.veloracingnews.f
    VéloRacingNews.com devient www.veloracingnews.fr Mesdames et Monsieurs, A partir de ce jour et 3ans1/2 de création, VéloRacingNews.com devient www.veloracingnews.fr . Vous pourrez retrouver tous les articles et photos dans un nouveau design. Nous tenons...
  • VéloRacingNews.com devient www.veloracingnews.fr
    VéloRacingNews.com devient www.veloracingnews.fr Mesdames et Monsieurs, A partir de ce jour et 3ans1/2 de création, VéloRacingNews.com devient www.veloracingnews.fr . Vous pourrez retrouver tous les articles et photos dans un nouveau design. Nous tenons...
  • VéloRacingNews.com devient www.veloracingnews.fr
    VéloRacingNews.com devient www.veloracingnews.fr Mesdames et Monsieurs, A partir de ce jour et 3ans1/2 de création, VéloRacingNews.com devient www.veloracingnews.fr . Vous pourrez retrouver tous les articles et photos dans un nouveau design. Nous tenons...
  • L'AMICALE DES COUREURS AUVERGNATS : AUX DOSSARDS !
    L'AMICALE DES COUREURS AUVERGNATS : AUX DOSSARDS ! Raphaël Géminiani remet le Trophée à Rémi Cavagna Comme chaque fin de saison, les coureurs auvergnats, dirigeants, supporters, tous les passionnés de vélo se retrouvent pour leur repas annuel. Cette année,...
  • 26ème challenge Alain NERI à Beauregard l'Evèque - Samedi 18 octobre 2014
    26ème challenge Alain NERI à Beauregard l'Evèque Samedi 18 octobre à Beauregard l'Evèque 26ème challenge Alain NERI CLM par équipes de deux toutes catégories ( ouvert à tous) distance 33 kms dossards 13h salle des fêtes Premier départ 14 heures Engagement...
  • CHAMPIONNAT D'AUVERGNE : LUCIE PADER ANIME ET GAGNE. TOUS LES CLASSEMENTS !
    CHAMPIONNAT D'AUVERGNE : LUCIE PADER ANIME ET GAGNE TOUS LES CLASSEMENTS ! Lucie Pader concrétise une belle saison 2014 PHOTOS : link Le Championnat d'Auvergne féminin et le Prix de l'OMS se sont disputés à Gerzat ce dimanche sur un circuit roulant et...
  • Les Informations de la Finale Challenge Boucles Sioule et Morge, le 13 Septembre 2014
    Finale Challenge Boucles Sioule et Morge Test Chrono ouvert aux Catégories :Minimes à Seniors + Non Licenciés . Description Test chrono ouvert à partir de Minimes + Non licencciés (certificat médical obligatoire) Circuit : Manzat, (pont de la Ganne),...

LES DIRECTS

LES DIRECTS DE :  Direct Vélo

logo-direct-velo 

Actualité Belgique

Prochains DIRECTS